Séminaire « Communs, Institutions, Territoires »

Guillaume Faburel et Maële Giard, membres du réseau des Territorialistes, organisent un séminaire sur « Communs, Institutions, Territoires ». Questionnant la notion d’intérêt général et les différentes compréhensions des communs émergeant depuis une vingtaine d’années, ce séminaire s’intéressera aux mutations de l’action publique territoriale.

Depuis maintenant plusieurs décennies, la notion de commun(s) est (re)mobilisée dans le champ du militantisme socio-écologique, des alternatives habitantes, des communautés intentionnelles, etc. Nous assistons à un foisonnement d’expériences en son nom dans des situations territoriales variées, à tel point que les communs dessineraient une multitude, réarmant une puissance d’agir dans la vie collective (Hardt et Négri, 2004). Or, cette notion est également mobilisée dans le domaine de l’action publique (ex : tiers lieux) et les champs professionnels impliqués (ex : aménagement). Quelles sont les conséquences de ces différentes mobilisations institutionnelles comme non institutionnelles sur la manière dont les individus se représentent leurs intérêts (territorialisés vs général, individuels vs collectifs…) et leurs puissances d’agir ? Voici le fil conducteur du séminaire proposé.

Plus particulièrement, puisant dans la définition donnée par Ostrom (2011), la construction du commun renvoie d’abord à la localité comme creuset de gouvernement associé à des ressources territorialisées inappropriables par l’État ou le marché. Or, la diversité de ce qui fait localité et, consubstantiellement, la pluralité des collectifs se réclamant du principe de communalité dessinent une diversité de communs territorialisés venant indéniablement re-questionner les catégories historiques de l’action publique. Entre l’action locale souvent (abusivement) disqualifiée pour son particularisme et l’action centrale souvent (excessivement) décrite comme indifférenciée, il y a lieu de poser les jalons d’une réflexion sur les agencements et coopérations possibles (ou impossibles), multi-acteurs et multi-niveaux. Que nous apprennent dans les domaines organisationnels, délibératifs, juridiques… les expérimentations et quelles sont leurs conséquences pour la production d’action ? Les communs peuvent-ils dessiner de nouveaux contours du politique, en adéquation ou en disjonction des échelles historiques d’intervention publique ?

Plus largement, cet engouement intellectuel et ce foisonnement pratique pour les communs interrogent les représentations du politique et les pratiques de la politique. Dans le sillon de Dardot et Laval (2014), l’analyse des communs convoque l’autogouvernement, comme en attestent les formes coopératives de la multitude d’initiatives sociales et écologiques de ce jour (Nicolas Le-Strat, 2016). De nouvelles subjectivations naissent, qu’elles soient éclairées par le temps long de l’histoire politique (singularité, réciprocité et communalité – Rosanvallon, 2011), ou par le temps présent d’une crise écologique sans précédent (habiter, coopérer et autogérer – Faburel, 2018). Il s’agit bien alors d’interroger la pertinence des institutions, mais aussi des systèmes électifs, sous l’angle notamment des potentielles désaffiliations que leurs orientations suscitent depuis plusieurs décennies, par exemple par une plus grande autonomie recherchée. Pourquoi et comment les pratiques et les trajectoires de l’habiter tiennent lieu de nouvelles expériences démocratiques des communs par l’autonomie, et son écologie ?

SAMEDI 29 AOUTCommunauté de l’Arche de Saint-Antoine (38)

9h00 – 9h20 : Introduction : Emmanuel Dupont, Guillaume Faburel, Maële Giard

9h20 – 15h15 : Mutations des représentations et des pratiques politiques
a.     Des facteurs de perturbation à la crise du politique ?

9h20 – 10h : Table ronde : Christian Sunt, Sophie Wahnich, Joëlle Zask

10h – 10h45 : Débat collectif : L’intérêt général existe-t-il ? 

Pause 15 minutes

b.     Un réarmement de notre puissance d’agir 

11h00 – 11h45 : Table ronde : Stéphanie Dechézelles, Alice Canabate, Chris Younès

11h45 – 12h30 : Débat collectif : Quelles sont les nouvelles formes d’engagement ?

12h30 – 14h Repas dans la Communauté de l’Arche

c.     Les institutions face à la multitude 

14h00 – 15h15 : Temps collectif. A-t-on besoin d’institutions ?  

Aération de l’esprit (balade et temps libre) : 1h15

16h30 – 22h00 : De l’autonomie, et de son écologie
a.     Les communs : entre concept, principe organisationnel et vision politique

16h30 – 17h30 : Présentation : Thierry Brulavoine et Michel Lepesant, Ludovic Duhem, Guillaume Faburel

b.     Quelles réalités pour les communs écologiques des périphéries ?

17h30 – 19h00 : Table ronde : Communauté de l’Arche, Ecoravie, Vallée Longue, Relais de l’Espinas, Objecteurs de croissance Occitanie…

19h00 – 20h30 : Repas

c.     Une vision collective des communs ?

20h30 – 22h00 : Temps collectif : Quels seraient les communs d’un projet autonome ?

DIMANCHE 30 AOUT Communauté de l’Arche de Saint-Antoine (38)

9h00 – 12h30 : Réorganisation des pouvoirs et des cadres démocratiques
a.     Retour sur la soirée et les grandes polarités dessinées

9h00 – 9h45 : Temps collectif

b.     L’autonomie au centre des communs du politique ?

9h45 – 10h45 : Table ronde : Sylvaine Bulle, Christophe Laurens, Daphné Vialan (Miguel Benasayag, et Jérôme Baschet à distance)

10h45 – 11h30 : Débat collectif : Croyances et incroyances dans les institutions

Pause : 15 minutes

c.     Destitution or not destitution ?

11h45 – 12h30 : Dispute : Existe-t-il des institutions de l’écologie sociale ou l’institution est-elle fondamentalement incompatible avec un monde commun du vivant ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :