Biorégion. Pour une écologie politique vivante

Guillaume Faburel, Maële Giard et Raphaël Lhomme, membres du réseau des Territorialistes, nous proposent un fascicule sur la biorégion, que vous retrouverez parmi nos analyses des alternatives !

Biorégion, Biorégion, Biorégion… voilà ce que serait le nouveau mantra ! Mais, un peu de clairvoyance aiderait. C’est l’objet de ce fascicule du réseau des territorialistes qui, appuyé sur plusieurs expériences et mobilisant des pensées libertaires, écoféministes et anarchistes, propose un tour d’horizon national et international et, sur cette base, soutient la nécessité d’une écologie politique vivante de la Biorégion, relocalisée dans une communauté biotique comme communauté politique par l’autonomie post-urbaine. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :